Le théâtre Kabuki: une naissance dans la débauche

Publié le par Emmanuel

Le kabuki (歌舞伎), théâtre parlé, est l’une des formes du théâtre traditionnel japonais avec le Nô (), théâtre chanté. Son origine remonte au tout début du 17e siècle et à une prêtresse (femme employée dans un sanctuaire Shintô) dénommée Okuni, laquelle offrait des spectacles de danse dans le lit asséché des rivières de Kyoto. Très rapidement, ces spectacles joués uniquement par des femmes connurent un vif succès auprès du peuple. Cependant, leur caractère parfois licencieux, scènes d’un homme allant s’encanailler dans un quartier de plaisirs par exemple, et la débauche qui s’ensuivait, certaines actrices n’hésitaient pas à se prostituer avec les spectateurs, conduisirent à l’interdiction des troupes de femmes en 1629.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Celles-ci furent remplacées par des troupes d’acteurs et les rôles de femmes furent confiés à de jeunes acteurs. Las, les jeunes acteurs convoités à leur tour par certains spectateurs aux moeurs libertines amena le Shogunat (le gouvernement féodal de l’époque) à resserrer la vis d’un cran supplémentaire et à interdire les acteurs d’un âge pas suffisamment mûr pour refroidir les ardeurs de certains spectateurs en quête de plaisirs officiellement interdits pour l’époque mais largement pratiqués.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Aujourd’hui, les femmes ont été admises de nouveau dans l’univers du kabuki mais elles ont bien du mal à s’imposer face aux stars Onnagata (女形), acteurs spécialisés dans l’interprétation de rôles féminins.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Votre opinion du Japon m’intéresse, merci de participer au sondage en bas de page (5 secondes de votre temps précieux). 

Publié dans Société-Society

Commenter cet article

Chen Jie 17/04/2008 16:04

J'ai justement emprunté cette semaine un cd de musique traditionnelle du Kabuki et du Jiuta-mai... le monde est petit!! ^__-

Emmanuel 18/04/2008 03:12



Les grands esprits ne se rencontrent-il pas? lol!



michel 16/04/2008 20:06

Décidément il n'y a pas que chez nous que la femme se fait évincer....elle nous fait peur ...trop intelligente et fine, elle finirait par prendre notre place.. heureusement qu'il nous reste les muscles...quoique...

Emmanuel 17/04/2008 01:22


"La femme est l'avenir de l'homme" a dit le poete!