Japon : 3 jours dans les préfectures de Niigata et de Gunma (partie 3)

Publié le par Emmanuel

清津峡 (Kiyotsukyô) ou la visite encadrée d’un canyon dans un tunnel.
Fichier hébergé par Archive-Host.com
On peut toujours regretter qu’un site naturel soit greffé d’une énorme verrue comme un tunnel par exemple. Mais quand la verrue possède un caractère éducatif, le débat reste ouvert. C’est le cas de ce site où les 750 mètres de tunnel, que l’on parcoure bien sûr à pied, renferment une masse impressionnante d’informations sous la forme de textes et de photographies sur la faune et la flore environnantes.
Fichier hébergé par Archive-Host.com
Ci-dessus, l’entrée du tunnel.
Fichier hébergé par Archive-Host.com
A l’intérieur, un long couloir donnant accès à trois plateformes d’observation du canyon. Chacune d’entre elles est agrémentée de tableaux muraux informatifs.
 Fichier hébergé par Archive-Host.com
Au bout du tunnel, une dernière plateforme qui permet d’avoir une vue longitudinale du canyon. Nous sommes au début du mois de mai et à une altitude de 1000 mètres environ mais un irréductible bloc de neige refuse de fondre.
 Fichier hébergé par Archive-Host.com
A la sortie, un cowboy japonais semble perplexe devant le plan du tunnel. Peut-être, comme nous, s’interroge-t-il de savoir qui du canyon ou du tunnel était finalement le plus intéressant à observer?

Publié dans Nature

Commenter cet article

Guyl 11/05/2008 03:24

Impressionnant ce tunnel !
Bon dimanche

Emmanuel 11/05/2008 05:10


Oui! Pour ma femme légèrement claustrophobe, ce fut une petite épreuve!


Jim 07/05/2008 22:17

Tant qu'il y a un peu de lumière de l'autre côté...
Bonne soirée Emmanuel!

Emmanuel 11/05/2008 01:35


C'est l'essentiel!!!