Meijijingu : un sanctuaire pour un empereur

Publié le par Emmanuel

D'accès très facile, à deux pas de la station Harajuku sur la ligne Yamanote, le sanctuaire Meiji, appelé Meijijingu en japonais, accueille chaque année des millions de visiteurs japonais et étrangers.


Fichier hébergé par Archive-Host.com

L'entrée du sanctuaire. Pose photo devant le torii.



Situé dans l'arrondissement de Shibuya, au sud-ouest de Tokyo, au coeur d'une forêt de 7,000 hectares, sa construction fut décidée en hommage à l'empereur Meiji, décédé en 1912, et son épouse l'impératrice Shoken, décédée en 1914. Terminé une première fois en 1921, le sanctuaire fut détruit par les bombardements durant la seconde guerre mondiale, puis reconstruit en 1958 grâce aux dons de la population japonaise.



Fichier hébergé par Archive-Host.com Avant d'accéder au sanctuaire lui-même, il faut emprunter une longue allée et passer sous un deuxième torii, plus impressionnant que le premier.


Fichier hébergé par Archive-Host.com L'entrée de la partie intérieure du sanctuaire, désignée par Naien en japonais.


Fichier hébergé par Archive-Host.com

Se marier dans un sanctuaire prestigieux fait partie du code de bonne conduite d'une certaine partie de la société japonaise. Ci-dessus, un prêtre Shinto conduit les futurs époux et leurs familles vers le lieu de la cérémonie. Contrairement à Hachimangu, que j'ai présenté la semaine dernière, ici, la célébration du mariage elle-même n'est pas publique.




Fichier hébergé par Archive-Host.com

Elle n'est pas belle la mariée? A noter l'impassibilité de celui qui est probablement son grand-père, sur la droite.



Fichier hébergé par Archive-Host.com

Plus inattendu en ces lieux, une barque remplie de légumes, des vrais; choux, navets, choux-fleurs, citrouilles, tomates, etc...etc...Action de promotion en faveur de l'agriculture japonaise qui se meurt.



Publié dans Société-Society

Commenter cet article

Jim 01/12/2008 21:10

Sympathique promenade au creux de ses bâtiments qui abritent de vieilles rumeurs et quelques fantômes de légende...
Il est vrai que le grand père semble stoïque...

Bonne soirée Emmanuel!

Emmanuel 21/12/2008 05:41




Il est difficile de lire sur le visage de ce vieil homme s’il est heureux ou non de cette union. Cependant, son sérieux
atteste de l’importance qu’il confère à l’évènement. Une marque de respect à l’égard des jeunes mariés, sans doute un peu étrange pour
nous, ocidentaux, habitués aux larges sourires sur les photos de famille. Merci de ta visite Jim et mille excuses pour ma réponse tardive.