Kamakura : suite de la visite

Publié le par Emmanuel

Fichier hébergé par Archive-Host.com
L'entrée du sanctuaire Hachimangu

Après le Kenchoji, légèrement excentré, retour dans le centre-ville pour une brève visite du Hachimangu, le sanctuaire Hachiman. Son histoire est fort ancienne puisqu'elle remonte à 1063, date de sa fondation. Dédié à l'origine à l'empereur Ojin, le 15e de la dynastie, et son épouse Hime-gami, Minamoto no Yoritomo, le fondateur de la période Kamakura, le déplace où il se situe actuellement pour y vénérer Hachiman, le dieu protecteur des guerriers japonais.


Fichier hébergé par Archive-Host.com
Un père à genoux devant sa fille

Les enfants sont rois au Japon et à l'occasion du rite Schichigosan, littéralement sept cinq trois, ce père filme sa fille habillée en kimono pour ce qui est peut-être sa première visite dans un sanctuaire. Le rite Schichigosan remonte à la période Heian et concerne uniquement les petits garçons âgés de trois et cinq ans, et les petites filles de trois et sept ans. Les nombres impairs sont porte-bonheur au Japon et une visite à ces âges dans un sanctuaire était supposée leur garantir bonheur et chance dans leur vie. Aujourd'hui, la superstition a disparu mais la tradition demeure et offre aux parents la possibilité de revêtir leurs enfants de leurs plus beaux habits et de les filmer et photographier dans un sanctuaire renommé.

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Jeunes mariés

Les sanctuaires servent également à la célébration des mariages. On dit souvent que les Japonais naissent, se marient Shinto et meurent bouddhistes. A noter que le jeune marié sur cette photo n'est pas vraiment Japonais et probablement pas né Shinto. Cette situation illustre parfaitement cette relation sobre et distanciée que les Japonais entretiennent avec la religion.


Fichier hébergé par Archive-Host.com
Cérémonie de mariage Shinto


Fichier hébergé par Archive-Host.com
Photo de famille

Un petit air de photo de famille sur les marches de l'église, la cérémonie terminée.

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Compositions florales

La visite d'un sanctuaire en automne offre également la possibilité d'admirer des compositions florales et des bonsaï que leurs auteurs ont présentés lors de concours organisés par le sanctuaire. Au premier plan, des chrysanthèmes, la fleur symbole de la famille impériale, en arrière-plan, des bonsaï.


Fichier hébergé par Archive-Host.com
Une autre composition florale aux airs de feu d'artifice.


Fichier hébergé par Archive-Host.com
Couleurs d'automne

L'automne, la nature offre un spectacle extraordinaire. Une palette de couleurs inconnue en France. Ici, une vue du jardin qui borde le sanctuaire Hachimangu. Un spectacle qui ne me lasse jamais.




Fichier hébergé par Archive-Host.com

Bâteaux de pêche à Enoshima

Pour conclure la visite, un clin d'oeil à l'île Enoshima, à un jet de pierre de Kamakura, et qui fera certainement l'objet d'une série photos mais...plus tard, lorsque je reviendrai à kamakura.


Toutes les photos de la visite sont dans l'album photos Kamakura.

Publié dans Société-Society

Commenter cet article

Jim 23/11/2008 16:59

Sympathique aperçu de la culture japonaise ^^ On continue de flâner, et de faire des rencontres...

Bonne soirée :0010:

Emmanuel 30/11/2008 07:42


prendre le temps de flaner, c'est drolement important!